Partager

Examens par les pairs des membres du CAD

Portugal - CAD Examens par les pairs de la coopération pour le développement, 2016

 

Le Portugal doit accroître son aide au développement et en améliorer la supervision

Le Portugal s’est efforcé de préserver son programme d’aide extérieure face à la crise économique, mais son budget d’aide a été fortement touché et des dispositions doivent être prises afin d’éviter qu’il ne diminue encore et de lui faire retrouver la trajectoire de progression requise pour pouvoir atteindre les objectifs adoptés au niveau international, selon un examen réalisé par l’OCDE.

Il ressort du dernier Examen de l’aide du Portugal par les pairs du CAD (seulement disponible en anglais) que l’aide publique au développement (APD) dispensée par ce pays a diminué pendant trois années consécutives pour s’établir à 419 millions USD en 2014, selon des données préliminaires. Ce chiffre représente 0,19 % de son revenu national brut (RNB), ce qui est inférieur à la moyenne des membres du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE, de 0.3 %, et très éloigné de l’objectif de 0,7 % fixé dans le cadre des Nations Unies et adopté par les donneurs appartenant à l’UE.

Le Portugal apporte à bien des égards une contribution constructive au développement international. Citons notamment sa vision résolument tournée vers l’avenir, l’orientation géographique très marquée de ses efforts et son engagement à l’égard de ses pays partenaires, qui exercent une forte influence sur les projets d’aide. Il pourrait exploiter ces atouts avec plus d’efficacité s’il décidait d’accroître le volume de son aide, de délier celle-ci et d’améliorer la coordination et la supervision de son programme d’aide.

Pour en savoir plus  

Leia aqui a versão em português do comunicado de imprensa

 

A propos de cet examen

Portugal: historique des examens par les pairs

 

Mise en œuvre des recommendations formulées lors de l'examen par les pairs-2010

Portugal Donut 2016 FRE

Mesures prises par le Portugal depuis l’Examen de 2010 (en anglais)

Liens Utiles

 

Une forte présence à l’échelle pangouvernementale dans les pays partenaires

Le Portugal s’attache à faire en sorte que les diverses composantes de son administration soient présentes dans ses pays partenaires, si bien que nombre de ses ministères (Justice, Affaires étrangères, la Défense) ont chacun des représentants au niveau de ces pays. Il est ainsi à même d’exploiter le potentiel de synergie existant entre ses diverses sphères d’action, ainsi que d’appréhender le développement suivant une approche très vaste, allant au-delà de l’APD, comme en témoigne le cas de Sao Tomé-et-Principe.

Toutefois, cette forte présence à l’échelle pangouvernementale peut rendre l’harmonisation difficile, d’autant que beaucoup de ministères sectoriels entretiennent chacun des relations directes avec leurs homologues des pays partenaires. La mission d’experts conjointe que le Portugal a organisée en Guinée-Bissau en 2014 en vue d’une reprise de la coopération, laquelle comprenait des représentants de plus de huit ministères sectoriels, offre un bon exemple d’approche intégrée de la programmation au niveau des pays partenaires, qui pourrait être imité pour d’autres pays afin d’assurer une véritable coordination de l’action sur le terrain.

Pour en savoir plus (en anglais)

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)