Direction de la coopération pour le développement (DCD-CAD)

Coopération pour le développement 2017

Données et développement

voir les éditions précédentes

Disponible à partir de 30 octobre 2017

Également disponible en: Anglais

book

Quelque 90 % des données générées dans le monde l’ont été au cours des deux dernières années. Les  « mégadonnées » et « l’internet des objets » ne sont pas seulement des concepts à la mode : la révolution des données transforme la façon dont les économies et les sociétés fonctionnent partout dans le monde. C’est une chance qu’il ne faut pas laisser passer. Des données plus fournies et de meilleure qualité peuvent contribuer à favoriser une croissance inclusive, et à lutter contre les inégalités et le changement climatique. Ces données sont également essentielles pour mesurer les progrès accomplis au regard des Objectifs de développement durable et en assurer le suivi.

L’intérêt de ces données pour le développement est indéniable. Pourtant, dans la plupart des pays en développement, nous manquons encore de données de qualité. Pourquoi la moitié environ des décès et un tiers des naissances dans le monde ne sont-ils pas recensés ? Pourquoi l’investissement dans les capacités statistiques – 0.25 % de l’APD – n’est-il pas une priorité pour la plupart des fournisseurs d’aide au développement ?

Une plus forte volonté politique, davantage d’investissements et une action collective de plus grande envergure sont indispensables pour résorber cette fracture statistique. Ce rapport plaide résolument en faveur d’un renforcement des systèmes statistiques nationaux. Avec la révolution des données à l’œuvre aujourd’hui, les pays en développement et les donneurs ont une occasion unique d’agir maintenant pour encourager la production de données et leur utilisation au profit des citoyens. Cet ouvrage définit un certain nombre de mesures prioritaires qui aideront les responsables de l’action publique et les fournisseurs d’aide au développement à faire des données un instrument au service du développement.

Les profils des fournisseurs de coopération pour le développement (la Partie II de ce rapport) sont d'ores et déjà disponibles. Le rapport complet sera publié en octobre 2017.

TABLE DES MATIERES

Profils des fournisseurs de coopération pour le développement32 chapitres disponibles
Tendances des politiques d'aide et du financement du développement
Australie
Autriche
Belgique
Canada
République tchèque
Danemark
Institutions de l'Union européenne
Finlande
France
Allemagne
Grèce
Hongrie
Islande
Irlande
Italie
Japon
Corée
Luxembourg
Pays-Bas
Nouvelle-Zélande
Norvège
Pologne
Portugal
République slovaque
Slovénie
Espagne
Suède
Suisse
Royaume-Uni
États-Unis
Fournisseurs de coopération pour le développement non membres du CAD : récentes tendances et caractéristiques
Annexes1 chapitre disponibles
Notes méthodologiques sur les profils des membres du Comité d'aide au développement
Powered by OECD iLibrary

 

Lancement des Profils des fournisseurs de coopération au développement 2017

Accèder aux profils pays

Où et comment les pays donneurs dépensent-ils leur aide publique au développement (APD) ? Les Profils des fournisseurs de coopération au développement donnent accès aux analyses les plus récentes de ces flux. Ils permettent de suivre les progrès des membres du Comité d’aide au développement (CAD) en matière de respect des principes d’efficacité, et de mesurer leurs efforts pour faire de l’APD un levier des ressources domestiques et privées, à travers, par exemple, l’aide aux administrations fiscales et l’aide au commerce.

En publiant les statistiques vérifiées de l’OCDE pour tous les membres du CAD ainsi que 20 autres fournisseurs, dans un cadre comparable et un délai court après la collecte des statistiques, les Profils tirés du Rapport de la coopération au développement 2017 rendent l’APD plus transparente. Le chapitre de synthèse analyse la performance collective du CAD en matière d’APD et de financement concessionnel. Enfin, les Profils 2017 mettent en exergue les priorités et les pratiques des membres du CAD pour que la « révolution des données » contribue au mieux au développement des pays partenaires - le thème spécial du rapport Coopération pour le développement 2017.

Les pays membres du CAD sont:

Allemagne  |  Australie  |  Autriche  |  Belgique  |  Canada  |  Corée  |  Danemark  |  Espagne  |  États Unis  |  Finlande  |  France  |  Grèce  |  Hongrie  |  Islande  |  Irlande  |  Italie  |  Japon  |  Luxembourg  |  Norvège  |  Nouvelle Zélande  |  Pays Bas  |  Pologne  |  Portugal  | 
République slovaque  |  République tchèque  |  Royaume-Uni  |  Slovénie  |  Suède  |  Suisse  |  Institutions de l'UE

Le chapitre sur les fournisseurs non membres du CAD présente des données pour: Arabie saoudite, Azerbaïdjan, Bulgarie, Chypre, Croatie, Émirats Arabes Unis, Estonie, Fédération de Russie, Fonds koweïtiens pour le développement économique des pays arabes, Gates Foundation, Kazakhstan, Liechtenstein, Lituanie, Malte, Roumanie, Taipei chinois, Thaïlande, Turquie,
Timor-Leste. Il comprend aussi des estimations pour dix pays qui ne notifient pas leurs apports aux CAD: Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Inde, Indonesie, Mexique, Qatar et République populaire de Chine.

Un synthèse met en exergue les tendances récentes en matière de l'APD, y compris: les flux vers les pays moins avancés, les prêts concessionnels, les allocations aux petit-États insulaires en développement, l'aide dirigée vers les organisations de la société civile, la mobilisation des ressources intérieurs, et plus...

 

 

Données et développement: Priorités et défis des membres du CAD. Document de travail de la DCD (en anglais)

La demande de données solides n'a jamais été aussi forte : les pays ont besoin de données de haute qualité, disponibles en temps opportun, fiables et désagrégées pour mesurer leurs progrès par rapport aux Objectifs de développement durable. Dans le même temps, le monde n'a jamais produit autant de données: les nouvelles technologies, le « big data » et Internet ont entraîné la production d’un volume de données sans précédent. Cependant, une grande partie de ces données n’est pas analysée et reste sous-utilisée. Comment faire se rencontrer l'offre et la demande d’une manière qui produise des résultats concrets pour tous en matière de développement ?

Cet article fait la synthèse des résultats d’un sondage diffusé auprès des membres du CAD entre février et avril 2017. Il dépeint leurs politiques publiques et leurs expériences d’appui aux capacités et aux systèmes statistiques nationaux des pays en développement. Il souligne certains des principaux défis auxquels les membres du CAD sont confrontés pour faire de cette révolution des données un accélérateur du développement durable. Les résultats de cet article nourriront l'analyse du rapport Coopération pour le développement 2017 consacré au thème « Données et développement ».

Ce document de travail n'est disponible qu'en anglais

 

Dernières tendances en matière d'aide publique au développement: Infographiques

 

Infographique - APD: À quoi ressemble l'effort collectif? (en anglais)

Vous voulez plus de visualisation de données? Télécharger des posters (en anglais)

ODA and Beyond: How much does your country contribute? Net resource flows to developing countries

ODA: Where do you spend it?: Main recipients of bilateral ODA in 2014-15

How gender sensitive is your aid?

ODA: How much do you support environemental goals?

ODA: How do you spend it? Composition of bilateral ODA

ODA from countries beyond the DAC membership

30 Octobre 2017: Lancement du rapport Coopération pour le développement : Données et développementL'analyse et les résultats des travaux de l'OCDE sur les enjeux de la « révolution des données » pour le développement seront publiés et discutés à l’occasion de la réunion de haut niveau du CAD à la fin d'octobre 2017. Suivez l’actualité du rapport Coopération pour le développement : abonnez-vous à la liste de diffusion (ci-dessous) et suivez # 2017DCR sur Twitter.

 

Abonnez-vous à la liste de diffusion