Belgique

Belgique - Résumé des projections économiques (juin 2017)

 

Note complète en PDF

 

La croissance économique, qui a été atone, devrait se renforcer en 2017 et 2018. L’investissement privé sera le principal moteur de la croissance, compte tenu du niveau élevé d’utilisation des capacités et des conditions financières favorables. Un redressement des échanges internationaux soutiendra les exportations. La consommation privée sera en revanche freinée par une croissance encore en demi-teinte des salaires réels. L’apparition de tensions sur les marchés du travail et de produit va pousser l’inflation vers le haut en 2018.


La politique budgétaire devrait être globalement neutre cette année et prendre une orientation accommodante en 2018, compte tenu des allègements prévus de la fiscalité du travail. La récente réforme du système de formation des salaires porte en germe une amélioration de la compétitivité-coûts internationale. Améliorer les résultats scolaires des élèves issus de groupes socioéconomiques défavorisés, et renforcer la formation des personnes peu qualifiées, permettraient de rendre la croissance plus inclusive.


La Belgique est une économie très ouverte dont la production est profondément intégrée dans les chaînes de valeur mondiales. Néanmoins, les fruits de la mondialisation n’ont pas été partagés équitablement. Les disparités géographiques du chômage sont marquées, et la situation des immigrés et de leurs enfants au regard de l’éducation et du marché du travail laisse à désirer. Une amélioration des infrastructures de transport et une réduction des coûts de transaction sur l’acquisition d’un logement renforceraient la mobilité géographique des travailleurs.


PE101 Belgique F

 ‌>> Retour Perspectives économiques

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)