Partager

Angel Gurría, Secrétaire général de l'OCDE

Semaine de l'OCDE 2015 : Introduction de la session "Libérer la croissance" en présence du Président de la République française M. François Hollande et du Premier ministre des Pays-Bas M. Mark Rutte

 

Remarques de M. Angel Gurría,

Secrétaire général de l'OCDE

Paris, le 3 juin 2015 

 

Monsieur le Président,
Monsieur le Premier ministre,
Mesdames et messieurs,

 

J’ai le grand plaisir d’accueillir aujourd’hui à l’OCDE avec le Premier ministre des Pays-Bas Mark Rutte, le Président de la République française François Hollande.



La venue exceptionnelle aujourd’hui du Président de la République française et du Premier ministre des Pays-Bas nous a permis d’organiser cette discussion au plus haut niveau sur l’investissement, et en particulier dans le domaine climatique, enjeu crucial pour la croissance et le développement durable.



Je suis très reconnaissant envers les Pays-Bas pour leur engagement à faire de l’investissement pour une croissance inclusive et durable la thématique principale de cette Réunion ministérielle.



La France est aussi très investie sur les sujets de l’investissement et du changement climatique. Au niveau national, la France a entamé des réformes structurelles importantes pour améliorer l’emploi, la compétitivité et la croissance potentielle, et a annoncé il y a quelques semaines un ensemble de mesures additionnelles pour relancer l’investissement.



Avec son projet de loi sur la transition énergétique, la France fera aussi un pas en avant considérable avant d’accueillir et de présider la COP 21. Cette Conférence est une échéance fondamentale, devant aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays, afin de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C.



Sans plus attendre, je laisse la parole au Premier ministre des Pays-Bas.



Je vous remercie.

 

 

 

Documents connexes