Secrétaire général

Multilinguisme : Une meilleure communication pour une pensée plus riche

 

Allocution de Angel Gurría, Secrétaire général de l’OCDE, lors d'une conférence sur le multilinguisme


OCDE, Paris, le 15 avril 2013

(As prepared for delivery)

Monsieur le Secrétaire Général de la Francophonie, Monsieur le Président, cher Abdou Diouf,

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Chers collègues,


Bienvenue, Salam alaykoum,


Bienvenue à cette conférence dédiée à l’importance du multilinguisme dans les organisations internationales. C’est pour moi un honneur et un grand plaisir de vous recevoir à nouveau, Monsieur le Président, à l’OCDE pour cette conférence dont vous avez gentiment accepté d’assurer l’ouverture en ma compagnie.


L’OCDE était tout naturellement l’endroit indiqué, à Paris, pour évoquer ce sujet. Il suffit de déambuler quelques minutes dans le hall du centre de conférence de notre organisation à « l’heure de pointe » pour observer qu’elle constitue une « Babel » miniature.


De l’importance du multilinguisme dans les Organisations internationales


Pourquoi évoquer la question du multilinguisme dans les organisations internationales ?


Pour répondre à cette question, permettez-moi de prendre un peu de hauteur et de revenir précisément et pour un court instant, au mythe de Babel. Il y a l’interprétation du récit de la Genèse que tout le monde connait : celle du Dieu vengeur qui punit les bâtisseurs insolents et présomptueux de la tour mythique en les dispersant sur la surface de la Terre et en multipliant les langues - leur interdisant désormais de mener à bien leur orgueilleux dessein.

 

Et puis il existe cette autre interprétation du mythe de Babel, interprétation ô combien lumineuse donnée notamment par le philosophe Emmanuel Levinas : Babel, qui ouvre le ciel, est une invitation à « l'ouverture à l'autre que l'autre, celui qui m'est radicalement différent, comme voie qui mène au Tout autre ». Babel, creuset de l’humanité, métaphore de sa diversité et incarnation de l’infinie richesse apportée par la multiplicité des langues.

 

Cet éclairage porté par le mythe sur la question de la diversité des langues ne saurait mieux convenir pour rendre compte de l’importance du multilinguisme au sein des organisations internationales : nos organisations constituent fondamentalement des lieux de réflexion, de production de savoir et de débats ; mais aussi le « locus » où se confrontent des visions et des conceptions du monde – ce que les romantiques allemands du XIXème siècle désignaient par « weltanschauung » - et dont sont naturellement porteuses les langues dans leur diversité. C’est de cette confrontation qu’émergent au niveau international les consensus porteurs de solutions politiques, économiques et sociales.

 

Ainsi, la pluralité linguistique, comme condition de la diversité culturelle et creuset de la créativité, est pour nos institutions un trésor et une condition de possibilité du « bâtir ensemble ».  Quoi de plus « stérilisant » dès lors, pour une organisation comme la nôtre, que le monolinguisme ?

 

Le multilinguisme à l’OCDE : des faits et des chiffres

C’est la raison pour laquelle l’OCDE est fière de faire vivre, au jour le jour, de manière pratique et concrète, le multilinguisme en son sein. Permettez-moi d’illustrer concrètement, avec quelques chiffres, l’importance du multilinguisme dans notre organisation :

- L’OCDE, ce sont deux langues officielles dans lesquelles sont traduits tous les documents de l’Organisation et un principe du bilinguisme fortement ancré dans son fonctionnement au quotidien ;

 

- Mais l’OCDE ce sont aussi 34 nationalités différentes et donc une diversité linguistique qui va bien au-delà de ses deux langues officielles et qui en réalité va jusqu’à englober la traduction de certaines de nos publications dans la langue de nos pays partenaires – qu’il s’agisse du russe, de l’arabe ou du chinois.

 

- L’OCDE consacre d’ailleurs d’importantes ressources, qu’il s’agisse des publications ou de l’interprétation, à faire vivre ce multilinguisme, au quotidien, dans son travail.

[pour mémoire : en 2012, nos services d’interprétation ont traduit plus de 65.000 pages de documents, dont 7.000 vers des langues autres que le français. Les services d’interprétation de l’OCDE ont également assuré, en 2012, 1.800 sessions d’interprétariat, dont 370 dans une langue autre que le français. 9 langues sont proposées au total, allant du russe à l’allemand, en passant par l’arabe.]

 

La coopération avec l’OIF dans le domaine linguistique

 

Je me réjouis de ce que nous entretenions dans ce domaine une collaboration fructueuse avec l’Organisation internationale de la francophonie.

Ainsi, la Division Interprétation de l’OCDE est associée à un projet mené par l’OIF pour mettre en place un réseau international de traducteurs et d’interprètes de langue française. Et la Chef de notre Division Interprétation participe également, depuis ses débuts en 2009, au « Projet  Africain », soutenu notamment par l’OIF qui est destiné à garantir la diversité linguistique au sein des institutions naissantes et existantes en Afrique grâce à la formation de traducteurs et d’interprètes. 

 

Enfin, il existe désormais ce mémorandum d’accord entre votre organisation et l’OCDE que nous venons de parapher il y a quelques instants. Il fournira à nos deux institutions le cadre d’une coopération accrue dans des domaines aussi divers que la bonne gouvernance, l’éducation, ou le développement durable. Je souhaite qu’elle permette à l’OCDE de mieux intégrer dans ses travaux les préoccupations, les priorités et les façons de voir des pays qui ont le français en partage tout en assurant un rayonnement plus grand à ses analyses et recommandations au sein de l’espace francophone.

 

Monsieur le Secrétaire général,

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

 

Travaillons ensemble à ce que la mondialisation nous mène graduellement non vers l’uniformité et le nivellement culturel mais vers l’avènement de la « Civilisation universelle », humaniste et respectueuse des différences culturelles, que le Président Senghor - que vous avez bien connu, Monsieur le Secrétaire général - appelait de ses vœux.

Merci de votre attention.

 

 

 

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list