Partager

Angel Gurría, Secrétaire général de l'OCDE

Journée de l’Amérique latine et des Caraïbes : Déjeuner organisé par la Présidence du Sénat français et Remise de la Médaille de la Haute Assemblée

 

Éléments de discours d’Angel Gurría,

Secrétaire Général, OCDE

Paris, 1er juin 2015

 


Monsieur le Président du Sénat, Mesdames et Messieurs les Sénatrices et Sénateurs, Mesdames et Messieurs les Ambassadrices et Ambassadeurs, Mesdames et Messieurs,

 

Je tiens avant toute chose à remercier le Président du Sénat, Gérard Larcher, de son aimable invitation à participer à ce repas, dans le cadre de la Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes.

 

De même, je suis honoré d’avoir été choisi pour recevoir la Médaille de la Haute Assemblée décernée par le Sénat français. Tout au long de ma carrière j’ai eu le privilège, et aussi la joie, de servir le Mexique, la France et l’Amérique latine, et encore aujourd’hui, dans mes fonctions de Secrétaire Général de l’OCDE.

 

L’OCDE a d’ailleurs intensifié sa collaboration avec l’Amérique latine de façon significative. En dehors de nos travaux avec le Mexique et le Chili, deux de nos membres les plus actifs, la Colombie et le Costa Rica sont en processus d’accession à l’OCDE. En décembre 2014 nous avons signé un Programme Pays avec le Pérou et cette semaine, lors de la Réunion Ministérielle de l’OCDE, nous allons signer un accord de coopération avec le Brésil. Nous travaillons aussi dans un grand nombre de domaines avec d’autres pays de la région à travers notre Initiative pour l’Amérique latine présentée en 2009.

 

Les moteurs de la croissance en Amérique latine perdent leur dynamisme. Pour la première fois en dix ans, le niveau de croissance de la région en 2014 (1,1%) a été inférieur à la moyenne de l’OCDE (1,8%). Pour réactiver la croissance et réduire les inégalités, il est urgent que les pays de la région accélèrent leur programme de réformes dans les domaines de l’éducation, les compétences et l’innovation. Il est aussi indispensable de promouvoir des réformes pour combattre la corruption et consolider l’état de droit.

 

Mesdames et Messieurs,

 

Les pays membres de l’OCDE ont pris la décision, la semaine dernière, de renouveler mon mandat de Secrétaire Général de l’Organisation pour la période 2016-2021. L’un de mes objectifs principaux pour cette période consistera à renforcer encore plus la coopération entre les pays d’Amérique latine et l’OCDE, et ainsi à continuer de promouvoir des politiques meilleures pour une vie meilleure. Merci beaucoup!