Membres et partenaires

L’OCDE est née en 1960 lorsque 18 pays européens, les États-Unis et le Canada ont uni leurs forces pour fonder une organisation vouée au développement économique.

Aujourd’hui, l’OCDE compte 34 pays Membres à travers le monde, de l’Amérique du Nord et du Sud à l’Europe et l'Asie-Pacifique. En font partie beaucoup des pays les plus avancés, mais aussi des pays émergents comme le Mexique, le Chili et la Turquie.

Nous travaillons également étroitement avec des économies émergentes telles que la République populaire de Chine, l’Inde et le Brésil, ainsi que des économies en développement d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et des Caraïbes. Ensemble, nous œuvrons toujours au même but : bâtir un monde plus fort, plus sain et plus juste.


Pays membres aujourd'hui

 
Dans le protocole additionnel n° 1 à la Convention relative à l'OCDE du 14 décembre 1960, les pays signataires de la Convention ont convenu que la Commission européenne participerait aux travaux de l’OCDE.

Les représentants de la Commission européenne participent avec les Membres aux discussions relatives au programme de travail de l’OCDE, et sont impliqués dans les travaux de l’Organisation et de ses organes.

Bien que la participation de la Commission européenne aille bien au-delà de celle d’un observateur, elle ne peut voter et ne prend pas officiellement part à l'adoption d'instruments juridiques présentés à l’approbation du Conseil.

Liens utiles

 

Adhésion et partenariats


Adhésion

En mai 2013, le Conseil de l'OCDE a décidé de lancer des discussions avec la Colombie et la Lettonie en vue de leur adhésion. En avril 2015, il a invité le Costa Rica et la Lituanie à ouvrir des discussions formelles d'adhésion.

Lors d'un précédent cycle d'adhésion en 2007, le Conseil de l'OCDE avait décidé d'ouvrir des discussions en vue de l'adhésion à l'Organisation avec le Chili, l'Estonie, la Fédération de Russie, Israël et la Slovénie. En 2010, le Chili, l'Estonie, Israël et la Slovénie sont devenus Membres. A la suite de sa réunion du 12 mars 2014, le Conseil de l'OCDE a reporté les activités liées au processus d'adhésion de la Fédération de Russie à l'OCDE pour le moment.


Partenaires clés

En mai 2007, le Conseil, lors d'une réunion au niveau des Ministres, a invité le Secrétariat à renforcer la coopération de l'OCDE avec l'Afrique du Sud, le Brésil, l'Inde, l'Indonésie et la République populaire de Chine par le biais de programmes "d'engagement renforcé". Ces Partenaires clés contribuent aux travaux de l'Organisation de manière soutenue et globale.

Un élément central de cette coopération est la promotion d'une participation directe et active des Partenaires clés dans les travaux des organes de substance de l’Organisation.


Relations mondiales

Au fil des ans, l’OCDE a élargi son champ d’action et a établi des contacts étroits avec des non-Membres; actuellement, elle entretient des relations de coopération avec un grand nombre d'entre eux.

Le Secrétariat des relations mondiales (GRS) élabore et supervise les orientations stratégiques des relations que l’OCDE entretient avec les non-Membres. Plus de 15 Forums mondiaux ont été établis afin d’aborder des questions transfrontières pour lesquelles la pertinence des travaux de l’OCDE dépend d'un dialogue sur les politiques avec les non-Membres.

Les initiatives régionales concernent l’Europe, le Caucase et l’Asie centrale, l’Asie, l’Amérique latine, le Moyen-Orient et l’Afrique du nord (MENA). Le Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest établit, développe et facilite les liens entre les Membres de l’OCDE et l’Afrique de l’Ouest.

Le programme de soutien à l’amélioration des institutions publiques et des systèmes de gestion (SIGMA) est une initiative conjointe de l’OCDE et de l’Union européenne visant à contribuer à l’amélioration de la gouvernance et de la gestion publiques dans les pays candidats à l’Union européenne, les candidats potentiels, et les partenaires de la Politique européenne de voisinage.


Liens utiles

 

Organisations et institutions internationales

L’OCDE a de multiples relations avec d’autres organisations et institutions internationales telles que l’Organisation internationale du travail, l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture, le Fonds monétaire international, la Banque mondiale, l’Agence internationale de l’énergie atomique et de nombreuses autres institutions des Nations Unies. En outre, l'OCDE est un partenaire actif du G20.


Lien utile

 

Autres parties prenanteS

L’OCDE coopère également avec la société civile à différents niveaux. Au cœur de cette relation se trouvent le Comité consultatif économique et industriel (BIAC) et la Commission syndicale consultative (TUAC) auprès de l’OCDE. Ces organes consultatifs contribuent à la plupart des travaux de l'OCDE par le biais du dialogue et des consultations politiques.

Cette coopération s'est enrichie, au fil des ans, d'activités avec d'autres représentants de la société civile, comme des organisations non-gouvernementales, groupes de réflexion et universités.

L’OCDE entretient aussi des relations étroites avec les parlementaires, notamment par le biais de son Réseau parlementaire mondial et ses liens de longue date avec les Assemblées parlementaires du Conseil de l’Europe et de l’OTAN.

Le Forum annuel de l'OCDE est une plate-forme mondiale d'échange d'idées, de partage de connaissances et de constitution de réseaux. Il rassemble tous les acteurs intéressés, notamment des ministres, des représentants d'organisations internationales et de la société civile, des dirigeants d'entreprises et de syndicats.

Le Forum de l’OCDE, qui se tient parallèlement à la réunion annuelle au niveau des ministres, offre à toutes les parties prenantes la possibilité de débattre des grands enjeux de l’agenda ministériel avec des ministres et responsables d'organisations internationales.

 

Liens utiles