Les produits chimiques sous haute surveillance

En collaborant dans le domaine des essais sur les produits chimiques, les pays sont en mesure de mieux protéger leurs citoyens, les animaux et l’environnement, tout en réduisant les coûts.

Quels enjeux ?

Les produits chimiques sont omniprésents dans notre vie quotidienne. Chaque jour, nous en utilisons, des bombes insecticides aux médicaments et des crèmes solaires aux ordinateurs, en passant par les matériaux isolants qui améliorent l’efficacité énergétique.

Pourtant, si les substances chimiques ont leurs avantages, elles peuvent aussi nuire à la santé de la population et à l’environnement. Les pouvoirs publics sont donc investis de l’immense responsabilité de veiller à ce qu’elles soient produites et utilisées en toute sécurité, et d’imposer à leurs fabricants d’effectuer des batteries d’essais avant qu’elles puissent être mises sur le marché. Les essais sur les produits chimiques sont incontournables, mais ils demandent bien souvent beaucoup de temps et de moyens, aussi bien à ceux qui les réalisent qu’à ceux qui les valident. Pour un nouveau pesticide, l’opération peut se chiffrer à plus de 22 millions d’euros pour le fabricant et l’évaluation prend environ 2 ans aux autorités.

Quelles solutions ?

L’OCDE aide les pays à élaborer et à mettre en œuvre des stratégies et des instruments pour protéger la santé humaine et l’environnement et à se doter de systèmes de gestion des produits chimiques aussi efficaces et robustes que possible.

Le système d’acceptation mutuelle des données (AMD) de l’OCDE garantit qu’un essai réalisé dans un pays soit accepté dans plus de 40 pays. À défaut d’un tel système, il faudrait réitérer l’essai dans chaque pays où le produit chimique est utilisé. Les pays qui prennent part au système AMD ont la certitude que les données d’essai établies dans d’autres pays sur la sécurité des produits chimiques sont fiables dès lors qu’elles sont conformes aux normes de l’OCDE en matière d’essais et de qualité des données.

Quels impacts ?

Les Lignes directrices de l’OCDE pour les essais de produits chimiques, le système AMD et d’autres outils proposés par l’OCDE ont permis aux pouvoirs publics et à l’industrie chimique de réduire leurs coûts de 75 % depuis 2010 et d’économiser ainsi plus de 309 millions d’euros par an. En unissant leurs efforts pour traiter les mêmes substances chimiques, les pays réduisent les essais redondants et suppriment les obstacles non tarifaires. La population et l’environnement bénéficient ainsi de produits chimiques plus sûrs, qui sont mis au point de façon plus efficiente et plus durable. Outre son intérêt économique, cette rationalisation épargne la vie de dizaines de milliers d’animaux de laboratoire, souvent utilisés dans le cadre des essais sur les produits chimiques.

Le programme de l’OCDE présente d’autres intérêts comme l’échange de renseignements sur les accidents chimiques entre les pays, utile pour élaborer des méthodes de prévention ou mieux s’y préparer, et des outils harmonisés pour détecter le risque de perturbation du système endocrinien.

close
Twitter Facebook LinkedIn Print Email
arrow arrow
Annual report
Découvrez
l'OCDE
Téléchargez
Brochure
Rapport
annuel
Téléchargez