Partager

La pêche et l’aquaculture

Des politiques en faveur d’une pêche et d’une aquaculture durables pour préparer l’avenir

La pêche et l’aquaculture nourrissent des centaines de millions de personnes dans le monde chaque jour et fournissent un emploi à plus de 10 % de la population mondiale, dont de nombreuses femmes. Les écosystèmes aquatiques dulcicoles et marins sont pourtant mis à mal par le changement climatique, les pressions exercées par la pêche, et la pollution imputable aux diverses activités humaines, qui entraînent une acidification des mers et appauvrissent la biodiversité.

Selon de récentes estimations, environ un tiers des stocks halieutiques mondiaux seraient surexploités du point de vue biologique, contre environ 10 % au milieu des années 70. La production aquacole (l’élevage d’organismes aquatiques), qui monte rapidement en puissance et a détrôné les captures à l’échelle mondiale, suscite, dans diverses régions du globe, pollution, maladies, prolifération d’espèces envahissantes et dégradations des écosystèmes côtiers.

Les activités de pêche pratiquées dans le monde pourraient générer une valeur supplémentaire de 80 milliards USD par an si elles étaient mieux gérées. La pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) semble responsable de plus d’un quart de cette perte de valeur en réduisant les ressources halieutques disponibles pour la pêche légale, en compromettant la capacité des pouvoirs publics à gérer ces ressources de façon durable et en réduisant les recettes publiques.

Aider les pouvoirs publics à gérer durablement la pêche et l’aquaculture et à protéger l’environnement

Les pouvoirs publics sont de plus en plus sensibles aux failles des cadres de gestion de la pêche et de l’aquaculture et à la nécessité de mettre en œuvre des règlementations mieux adaptées et des nouvelles technologies pour en améliorer la durabilité et la productivité. Bon nombre de ces solutions sont déjà disponibles. C’est la raison pour laquelle l’OCDE a publié un manuel à l’intention des gestionnaires des pêches destiné à aider les responsables publics du monde entier à élaborer des politiques adaptées.

Réformer les politiques de pêche et d’aquaculture peut toutefois se révéler un exercice délicat tant s’y mêlent d’intérêts divers et tant il est souvent difficile et onéreux de collecter des données sur les écosystèmes et les ressources des milieux marins. Les études menées par l’OCDE aident les pouvoirs publics à trouver le chemin des réformes en suggérant des pistes d’amélioration de la gouvernance, de consultation des parties prenantes et de mobilisation des données scientifiques et leur analyse.

La communauté internationale prend aussi des mesures pour lutter contre la pêche INN, non seulement dans le cadre de discussions au sein d’organisations régionales de gestion des pêches (ORGP) mais aussi en vue d’atteindre les buts précis fixés en 2015 dans le cadre de l’Objectif de développement durable no 14 des Nations Unies et dans le cadre des négociations tenues au sein de l’Organisation mondiale du commerce. L’OCDE vient de publier deux rapports qui examinent le chemin parcouru ces dix dernières années dans la mise en œuvre des meilleures pratiques et politiques de lutte contre la pêche INN dans les pays membres de l’OCDE et au sein des ORGP, tout en recensant les lacunes auxquelles il faut encore remédier.

Dialogue sur les politiques de pêche et d’aquaculture à l’OCDE

L’OCDE aide les pouvoirs publics à élaborer des politiques à même de favoriser une pêche respectueuse de l’environnement et une aquaculture durable afin de pérenniser les moyens de subsistance et concourir à la résilience des populations concernées par ces activités, et d’assurer une alimentation de qualité. Nos travaux contribuent à renforcer les connaissances servant à éclairer l’action publique et encouragent le dialogue tant interne aux autorités chargées de l’élaboration des politiques de pêche et d’aquaculture qu’entre ces autorités au sein et au-delà du cercle des pays membres de l’OCDE.

Notre Examen des pêcheries, publié tous les deux ans, passe en revue près de la moitié de la production halieutique mondiale et la majorité de la production aquacole. Il s’attache à suivre et à quantifier l’évolution des activités et des cadres de gestion dans les secteurs halieutique et aquacole des pays de l’OCDE et des économies non membres affichant d’importantes activités de pêche et d’aquaculture.

Nous contribuons également au dialogue sur le soutien public à la pêche et à l’aquaculture grâce à la base de données sur l’Estimation du soutien à la pêche (ESP) de l’OCDE, qui mesure les politiques de soutien à ce secteur de manière homogène et transparente dans tous les pays membres de l’OCDE et dans les économies non membres d’importance au regard des activités de pêche. L’ESP procure à ses utilisateurs des données de base leur permettant d’étudier les impacts des politiques de soutien à la sur les ressources et les écosystèmes ainsi que sur l’emploi, les revenus et la création de valeur, dans l’optique d’ajuster l’action publique de façon à mieux servir les objectifs qu’elle a vocation à remplir.

Actualités

Effets relatifs des politiques de soutien a la pêche

Ce rapport fournit aux décideurs un nouvel outil permettant de comparer différents types de politiques d’aide à la pêche. L'analyse basée sur un modèle montre que les six types étudiés peuvent provoquer la surpêche, encourager la pêche INN et augmenter la capacité des flottes. Mais les effets varient en ampleur et affectent différemment les pêcheurs.

Lire la suite... (en anglais)

Note de politique

À propos des estimations du soutien à la pêche

Les pouvoirs publics soutiennent le secteur de la pêche au moyen d’une large panoplie de mesures telles que la gestion des stocks halieutiques, les activités de suivi, de contrôle et de surveillance, la fourniture d’infrastructures, les activités de recherche, les exonérations de taxes sur les carburants et les contributions directes au revenu des pêcheurs. Si les objectifs poursuivis varient, ils visent pour la plupart à préserver les emplois du secteur ou à améliorer le bien-être des pêcheurs et la durabilité du secteur et des ressources dont il dépend.

L’OCDE a créé une base de données sur l’Estimation du soutien à la pêche (ESP) destinée à quantifier et à décrire ces mesures de soutien, aussi appelées subventions à la pêche, de manière homogène et transparente dans tous les pays membres de l’OCDE et dans les économies non membres ayant des activités halieutiques importantes. L’ESP fournit à ses utilisateurs des données leur permettant d’étudier les impacts des mesures de soutien sur les ressources et les écosystèmes ainsi que sur l’emploi, les revenus et la création de valeur, dans l’optique d’ajuster l’action publique de façon à mieux servir les objectifs qu’elle a vocation à remplir.

Au sens de l’ESP, le soutien à la pêche correspond à la valeur monétaire annuelle des transferts bruts des contribuables aux pêcheurs découlant des mesures en faveur du secteur de la pêche, qu’elles poursuivent des objectifs sociaux, économiques ou environnementaux. La plupart de ces mesures ciblent les services d’intérêt général au secteur, essentiellement les services de gestion et les investissements en infrastructures. Elles sont alors prises en compte dans la composante d’estimation du soutien aux services d'intérêt général (ESSG) de l’ESP. Les aides perçues directement par les pêcheurs relèvent surtout du soutien aux revenus et de l’aide apportée en cas de catastrophe naturelle. Elles sont classées dans la base de données dans la catégorie des transferts aux pêcheurs individuels (TPI). Les pêcheurs bénéficient également de certaines formes de soutien qui ne sont pas exclusives au secteur de la pêche. Par exemple, alors que des allégements fiscaux sur les carburants (FTC) apparaissent dans le FSE pour certains pays, dans d'autres, ils sont largement disponibles dans l'économie et ne sont pas inclus dans le FSE, même s'ils bénéficient au secteur de manière similaire. L'OCDE en a estimé la valeur dans un rapport séparé.

Les données de l’ESP sont mises à jour chaque année et peuvent être consultées, pour chaque pays, sur OECD.Stat. Les mesures de soutien y sont classées et libellées selon leur type, le type de bénéficiaires et les conditions à remplir pour y prétendre – telles que l’application de pratiques durables, par exemple. Pour de plus amples renseignements sur les définitions utilisées dans l’ESP et le système de classification, vous pouvez en consulter le Manuel (en anglais).

Données relatives à la pêche et à l’aquaculture

L’OCDE collecte, chaque année, des données sur la production, les échanges, la valeur et d’autres paramètres relatifs à la pêche et à l’aquaculture dans les pays membres de l’OCDE et d’autres économies affichant d’importantes activités de pêche et d’aquaculture. Consultez les dernières données en date sur OECD.Stat. L’Estimation du soutien à la pêche (ESP) est notre base de données unique sur le soutien à la pêche couvrant 35 pays, incluant des métadonnées sur la manière dont ce soutien est conçu et fourni. Accédez aux données complètes et aux métadonnées par pays ci-dessous.

 

Les tendances et les perspectives de la pêche et de l'aquaculture sont évaluées dans le contexte des marchés des produits alimentaires aux niveaux national, régional et mondial, dans le cadre des Perspectives agricoles, fruit d’une collaboration entre l’OCDE et la FAO.

Application pour smartphone OECD Fish Dictionary

Le dictionnaire multilingue des poissons et produits de la pêche de l’OCDE est une référence mondiale qui recense les noms de poissons et produits de la mer qui font l’objet d’échanges internationaux.

Il compte plus d’un millier d’entrées comportant des descriptions en anglais et en français et donne les équivalents des termes principaux dans 18 autres langues : allemand, coréen, croate, danois, espagnol, finlandais, grec, islandais, italien, japonais, néerlandais, norvégien, polonais, portugais, russe, serbe, suédois et turc. Le dictionnaire donne également les noms scientifiques des espèces citées.

» Télécharger la version pour iOS

» Télécharger la version pour Android

Publications sur la pêche et l'aquaculture

Accédez à toutes les publications de l'OCDE concernant la pêche et l'aquaculture dans la bibliothèque iLibrary de l'OCDE.

» Accédez aux publications

Publications sur l'agriculture et la pêche

Toutes nos études et analyses sur l’alimentation, l’agriculture et la pêche sont disponibles gratuitement en ligne sur l’iLibrary de l’OCDE.

» Accédez aux publications

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir des mises à jour périodiques par courrier électronique sur les nouvelles publications, vidéos et analyses.

» Inscrivez-vous

Contactez-nous & événements

Pour en savoir plus sur la Direction des échanges et de l’agriculture de l’OCDE, les manifestations que nous organisons et auxquelles nous participons, contactez-nous pour nous poser vos questions.

» Contactez-nous
» Voir les événements