Risque et gestion du risque

Les premiers travaux sur la gestion du risque proposaient de tracer une ligne claire de démarcation entre, d’une part, les risques qui peuvent et doivent être pris en charge par les exploitants et qui peuvent faire l’objet d’instruments de marché et, d’autre part, le risque de catastrophe, qui relève sans ambiguïté de la responsabilité des États. Les systèmes de gestion des risques ont été étudiés en profondeur dans un certain nombre de pays, afin de déterminer dans quelle mesure ces principes généraux sont respectés et en vue de définir les meilleures pratiques. Par ailleurs, les particularités auxquelles sont confrontés les petits exploitants des pays émergents dans ce domaine ont été identifiées. Les retombées des différents instruments de gestion du risque ont été analysées sous l’angle de divers scénarios possibles de changement climatique. Plus récemment, l’attention s’est portée sur la gestion du risque en rapport avec les maladies animales, sur l’efficience et l’efficacité des différentes interventions des pouvoirs publics en cas d’épizooties et, ce faisant, sur la collaboration entre vétérinaires, épidémiologistes et économistes.

 

Rapports

 

Documents de travail de l’OCDE sur l’agriculture, l’alimentation et les pêcheries