Améliorer les performances de l’action publique : évaluation et suivi des politiques

Les travaux de l’OCDE sur l’évaluation et le suivi des politiques couvrent désormais 50 pays qui réalisent, ensemble, 88 % de la valeur ajoutée de l’agriculture mondiale. Les derniers pays à avoir été ajoutés sont l’Indonésie, le Viet Nam et la Colombie, et des études sont en cours sur le Costa Rica, les Philippines et l’Inde. Cet exercice annuel permet d’obtenir des indicateurs comparables et actualisés, et de formuler des avis individualisés en matière d’action publique. Des efforts constants permettent de tenir correctement compte de l’évolution de l’action publique, y compris dans des pays dont le niveau de développement est très différent. Classée parmi les priorités, la diffusion s’appuie désormais sur le web et des outils novateurs, comme la fonction « Comparez votre pays ». Des études nationales approfondies ont été réalisées sur l’Indonésie, le Viet Nam, le Kazakhstan, la Colombie et la Suisse, et des avis individualisés ont été adressés à de nombreux pays qui envisageaient de mettre en œuvre des programmes de réforme ou étaient en train de le faire, dont la Suisse, le Mexique, le Japon et l’Union européenne. La dernière réforme en date de la politique agricole commune (PAC) de l’Union européenne et la loi agricole adoptée aux États-Unis en 2014 seront examinées courant 2016. L’OCDE est à la tête d’un grand groupe d’organisations internationales qui cherche à harmoniser les indicateurs du soutien à l’agriculture et de la protection de cette activité de façon à permettre des comparaisons et des analyses à l’échelle mondiale. Font partie de ce consortium l’OCDE, l’IFPRI, la Banque mondiale, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Organisation asiatique de la productivité (OAP) et la Banque interaméricaine de développement (BID).

 

Rapports

 

Documents de travail de l’OCDE sur l’agriculture, l’alimentation et les pêcheries