Pauvreté, développement et sécurité alimentaire

La sécurité alimentaire reste une préoccupation importante des gouvernements suite à la crise des prix des produits alimentaires de 2007-08, au vu de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition persistantes et compte tenu de l’accroissement démographique prévu. L’OCDE a voulu intégrer la question de la sécurité alimentaire au contexte plus large du développement et de la réduction de la pauvreté en mettant l’accent sur des démarches pluridimensionnelles qui dépassent la production de produits alimentaires. Des travaux détaillés ont été réalisés afin de déterminer le juste équilibre à trouver entre production intérieure, réserves alimentaires et échanges pour assurer la sécurité alimentaire dans des pays n’ayant pas le même niveau de développement, les mêmes ressources et les mêmes avantages comparatifs en matière de production agricole. Fruit d’une démarche inédite, un cadre théorique a été conçu de façon à évaluer l’efficacité de différentes mesures prises par les pouvoirs publics pour gérer les menaces provisoires contre la sécurité alimentaire résultant de divers chocs internes et externes. Déjà appliquée à l’Indonésie, cette méthode l’est désormais à un nombre plus important de pays d’Asie du Sud-Est. Des études sont actuellement consacrées au rôle des filets de protection sociale dans l’atténuation de l’insécurité alimentaire au niveau des ménages et à l’utilisation du stockage privé en remplacement des stocks régulateurs parfois employés par les pouvoirs publics qui cherchent à assurer la sécurité alimentaire.

 

Rapports

 

Documents de travail de l’OCDE sur l’agriculture, l’alimentation et les pêcheries