Afrique du Sud

La coopération pour le développement de l'Afrique du sud

 

Le financement concessionnel dispensé par l’Afrique du Sud au titre du développement a représenté au total un montant de 100 millions USD en 2015, contre 148 millions USD en 2014 (estimations de l’OCDE d’après Gouvernement de l’Afrique du Sud, 2016 ; et sites web des organisations multilatérales). En 2015, l’Afrique du Sud a acheminé 80.4 millions USD par le canal multilatéral. Outre la coopération pour le développement, elle se sert de plusieurs instruments pour financer le développement, dont l’investissement sous forme de prêts et de prises de participation au moyen de fonds provenant de la Banque de développement de l’Afrique australe et de l’Industrial Development Corporation, ainsi que les apports de fonds à l’Union douanière de l’Afrique australe et les dépenses affectées à des activités concernant la paix et la sécurité.

Le Plan stratégique 2015-20 (Gouvernement de l’Afrique du Sud, 2015) du ministère sud-africain des Relations internationales et de la Coopération (DIRCO) met l’accent sur la coopération avec « le continent africain » et sur « le renforcement des relations Sud-Sud ». Le DIRCO est responsable de la définition des orientations stratégiques et de la politique étrangère, et d’autres ministères sectoriels sont associés à l’exécution des projets de coopération pour le développement. Le Trésor national exerceune fonction de coordination dans le cadre de la gestion des apports entrants d’APD et des fonds affectés aux apports de coopération pour le développement destinés à l’extérieur. Il siège avec le DIRCO au comité consultatif du Fonds pour la renaissance africaine et la coopération internationale. Tous les ministères sud-africains peuvent faire appel au Fonds pour le financement de projets de coopération pour le développement. Il est possible que la structure de la coopération sud-africaine pour le développement change lorsque l’Agence sud-africaine de partenariat pour le développement, qui relèvera du ministère des Relations internationales et de la Coopération, entrera en activité.

L’Afrique du Sud privilégie la coopération avec les pays du continent africain, en faisant une place importante aux États membres de la Communauté de développement de l’Afrique australe. Les secteurs auxquels elle destine en priorité ses apports bilatéraux de coopération pour le développement sont la paix, la sécurité, la reconstruction postérieure aux conflits, l’intégration régionale, la gouvernance et l’aide humanitaire. Ceux-ci revêtent principalement la forme d’activités de coopération technique.

De plus, l’Afrique du Sud participe à la coopération triangulaire et travaille ainsi en partenariat avec plusieurs membres du Comité d'aide au développement (CAD) (ex. : Allemagne, Canada, Espagne, États-Unis, Norvège et Suède), afin d’apporter un soutien à d’autres pays d’Afrique dans des domaines tels que la gouvernance, la sécurité publique et la reconstruction après les conflits.

En 2015, les apports sud-africains de coopération pour le développement empruntant le canal multilatéral ont été principalement acheminés à travers des organisations régionales telles que la Banque africaine de développement (33 %) et les Nations Unies (23 %).

L’Afrique du Sud fait partie des Partenaires clés de l’OCDE.

 

 

Also AvailableEgalement disponible(s)